browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Processus de fabrication

C’est avec passion que nous choisissons les matières premières entrant dans l’élaboration des Bières le plan B !

Mais au fait, qu’y a t’il donc dans la bière ?

  • de l’eau pour s’hydrater
  • du malt d’orge et de blé contenant le sucre indispensable à la fermentation
  • des céréales crues puydômoises (non maltées) pour accentuer un bon goût de céréales
  • des fleurs de houblon pour les arômes, l’amertume et la conservation
  • des levures pour transformer le sucre en alcool et en gaz

Mais qu’est-ce donc que le malt ?

Il s’agit de graines de céréales maltées (principalement de l’orge) ! Le maltage consiste à faire germer les graines puis à stopper leur germination en les faisant griller. Les céréales sont grillées de manière plus ou moins intense, offrant une diversité de malts plus ou moins torréfiés à la palette du brasseur. Les graines peu grillées seront utilisées pour fabriquer des bières blondes, tandis que les graines très grillées seront utilisées en petite proportion pour la fabrication de bières ambrées et brunes ! La bière blanche, quant à elle contient du malt de blé en égale proportion au malt d’orge, c’est ce qui lui donne son aspect trouble et sa douceur !

Voici les étapes de la fabrication de nos bières : 

  • J – 1 : Concassage des céréales (malt, blé, sarrasin, épeautre…)
  • J 0 : Infusion des céréales concassées dans de l’eau chaude
  • J 0 : Filtration : récupération du moût (liquide) d’un côté et des drêches de l’autre (drêches = céréales mouillées, données à un éleveur pour l’alimentation de son bétail)
  • J 0 : Ébullition du moût dans une cuve électrique fermée et ajout du houblon
  • J 0 : Refroidissement du moût
  • J 0 : Ajout de la levure dans le fermenteur
  • J 0 à J + 7 : Fermentation pendant une semaine (le sucre contenu dans le moût est alors transformé en alcool et gaz)
  • J + 7 : Garde à 6°C pendant deux semaines (précipitation des matières en suspension, affinage du goût)
  • J + 21 : Ajout de sucre (pour la refermentation en bouteille) puis embouteillage (la bière se gazéifie dans la bouteille !).
  • de J + 21 à J + 28 (voire jusqu’à J + 35) : la refermentation en bouteille dure une à deux semaines (en fonction de la saison).

Il faut donc attendre presque un mois et demi avant de pouvoir enfin déguster le produit fini !

Le brassage en images : cliquez ici !